Biology & Medicine French

MÉTHODES DE RÉCUPÉRATION DE VUE, FONDÉ SUR LES PRINCIPES D’OPHTALMOLOGIE BIOPHYSIQUE

Utekhine Yuri, G.D. of Medicine in Biophysical Ophthalmology , PhD, Grand PhD

De nombreuses études scientifiques ont montré que certain nombre de maladies oculaires sont, essentiellement, des troubles fonctionnels de vue, avec lesquelles on peut lutter par les moyens d’ophtalmologie biophysique. À cette fin, on a conçu un certain nombre de techniques spéciales et on a créé l’équipement correspondant.

On a suivi l’hypothèse que le cerveau de l’homme est essentiellement un l’ordinateur complexe biologique. Il s’est avéré que, en utilisant l’analyseur visuel d’une manière spéciale, vous pouvez contrôler les fonctions du cerveau d’une façon ciblée, provoquant la réaction certaine de vue. Ainsi on a créé un certain nombre des méthodes efficaces d’amélioration de la fonction visuelle, basé sur l’utilisation des outils de biophysique optique.

1. LES PHÉNOMÈNES DE L’OPHTALMOLOGIE BIOPHYSIQUE

Dans le cadre de recherche nous avons découvert les phénomène suivants.

1.1. LE PHÉNOMÈNE DE REFRACTOGÉNÈSE BIOÉNERGÉTIQUE (RGBE)

L’évolution des systèmes biologiques avance sur le chemin de la réduction permanente de la consommation d’énergie. En effet, dans le processus de la sélection naturelle survit celui qui s’est adapté à vivre avec moins de les consommations énergétiques.

Considérons l’action de ce phénomène dès position des faits disponibles dans l’ophtalmologie. La grande majorité des nouveau-nés a  la réfraction hypermétrope de l’œil, la correction de laquelle se fait par l’inclusion de l’accommodation, nécessitant des dépenses d’énergie. Les secteurs supérieurs de l’analyseur visuel, obéissant à la loi minimale de bioénergie, gèrent le développement des yeux afin de diminuer les consommations énergétiques à la correction de l’hypermétropie. Pour cela, il faut «reconstruire» l’anatomie de l’oeil: augmenter la réfraction de la lentille et la longueur de l’œil. C’est ce processus qui nous observons – le degré d’hypermétropie diminue progressivement et, en moyenne, vers 12 ans cela disparaît généralement chez les enfants.

Cependant, si on inflige à l’enfant la correction de l’hypermétropie par des lunettes, elle se poursuivra, car le mécanisme bioénergétique décrit ci-dessus ne sera pas inclu. Ce fait est confirmé par le phénomène de RGBE –  le concept bioénergétique de réfractogénèse.

Conclusion: il faut éviter de prescrire la correction de l’hypermétropie aux nouveau-nés (à l’exception des cas de l’ésotropie).

1.1.1 LA LUTTE CONTRE LA MYOPIE DE CHARGE

La myopie de masse est très répandue – la quatrième partie de la population mondiale souffre de cette maladie ( cela compte plus de deux milliards de personnes!). La myopie cause des dommages considérables à la société. Elle limite le choix de la profession, elle a un impact négatif sur le statut social de l’homme, on compte jusqu’à 25% des personnes malvoyants.

De nombreuses recherches professionnels ont montré que la principale cause de la maladie est une longue durée visuelle du travail à proximité de: un livre, un ordinateur, un assemblage de petites pièces et ainsi de suite. Jusqu’au la dernier temps, il n’existait aucunes méthodes efficaces de lutte contre ce fléau.

 

Sur la base de la conception bioénergétique d’apparition de la myopie, afin de lutter contre la myopie, nous avons proposé décharger l’appareil musculaire de l’analyseur visuel lorsqu’on travaille à proximité en utilisant à cette fin des lunettes bifocaux sphèroprismatiques  (LBSP par Utekhine) (Utekhine Y.A., «Les méthodes modernes de traitement de la myopie et des autres violations des yeux», Ijevsk, 2000). Les méthode d’essai de LBSP de masse effectuées par les différents organismes du Ministère de la santé de l’URSS en 127 villes, ont montré sa grande efficacité – la stabilisation de la myopie existait chez 89% des patients. Compte tenu de l’importance sociale de méthode de LBSP, la décision au sujet de la grande distribution a été prise (Il y a des résolutions pertinentes du Gouvernement et 8 Ordres du Ministere de la santé de l’URSS). Nous avons développé une technologie de production de masse de LBSP, on a préparé les cadres de médecins et d’opticiens dans les villes et on a publié  quelques millions de lunettes. Une haute efficacité de la méthode LBSP s’est confirmée. Pour obtenir des informations détaillées sur les résultats de contrôle de masse de la méthode LBSP en cas de myopie, consultez mon livre (Utekhine Y.A., 

« Le dépassement de la myopie, l’expérience personnelle», Moscou, 2011, p. 105-124).

 Egalement on met en oeuvre les travaux perspectives, dont l’objectif est la création des dispositifs électro-physiologiques de réduction de la force de lunettes, en fait –  l’amélioration de la santé des yeux. Les opinions des experts sur l’efficacité de la méthode LBSP sont presenté dans le chapitre 4 de la monographie menionnée.

Proposition d’affaires. Dans le cadre de recherche et pratique, le travail de lutte contre la myopie de charge est terminée. Il est le temps de commencer une large diffusion de la méthode de LBSP dans les pratiques de santé pour améliorer la santé de millions de personnes. Il est nécessaire de réaliser une vaste campagne internationale sous le devise «Monde sans myopie».

1.2. LE PHÉNOMÈNE DE CONFLIT INFORMATIONNEL DE YEUX JUMEAUX

La plupart des technologies développées pour restaurer la vision fonctionne   à la base de ce phénomène (en abrégé CIYJ). Si on dispose CIYJ, la vision binoculaire est soit difficile, soit n’existe pas. Les raisons de ce phénomène sont multiples: les inconvénients des muscles extérieurs de l’œil, leur faiblesse ou asymétrie; des hétérophories, les traumatismes du squelette facial; les conséquences de maladies et d’autres. En raison de ces facteurs, se produit une diplopie, qui comprend des mécanismes de compensation sous la forme de strabisme, un ptosis, etc.

 On a développé des instruments spéciaux et la technologie de neutralisation de ces troubles de la vue à l’aide d’une sélection spécial des lunettes sphèroprismatiques, sans utilisation de techniques chirurgicales (Utekhine Y.A. «Les problème théoriques et pratiques de l’informatisation», IAM, M., 2002)

1.3. LE PHÉNOMÈNE DE DOUBLE FIXATION DYNAMIQUE EXCENTRIQUE 

 Si on dispose de double fixation dynamique excentrique (Abbr. DFDE), comme son nom l’indique, un œil (ou deux yeux) n’utilisent pas les centres de rtines, mais ils prennent les zones paracentrales de rtines comme le centre de projections du monde extérieur. Comme nos recherches l’ont montré, ce phénomène est principalement le résultat du microstrabisme vertical, dont  la valeur de l’auto-correction est limitée (Uteknine A.,«Systèmes sensoriels», Volume 13, n2, 1999).

L’étude de cette question a révélé que cette type de «commutation» fonctionnelle des zones des rtines est répandue très largement. Naturellement, le syndrome DFDE provoque une diminution de l’acuité visuelle binoculaire, ce qui est particulièrement inacceptable pour les gens de plusieurs spécialités (pilotes, constructeurs, les conducteurs de trains, et tout simplement pour les conducteurs-amateurs). Apparemment, la découverte de DFDE, provoquera la nécessité de la mise de l’essai dans la commission de médecins experts de travail pour les personnes responsables de spécialités, et, peut-être, beaucoup d’entre eux seront même refusé d’accomplir un certain nombre de travaux.

Conclusion: les deux variantes de la décision de la tâche sont possibless- soit la correction de DFDE par les lunettes sphèroprismatiques, soit les entraînements spéciaux des muscles.

2. LES TECHNIQUES DE NEUTRALISATION DE TROUBLES VISUELS PAR LES MOYENS D’OPHTALMOLOGIE BIOPHYSIQUE

L’application des principes de l’optique biophysique a permis de commencer une série d’études sur l’assainissement de vue.

2.1 Tic rotatoire et scoliose

Généralement, cette maladie est le résultat de l’asymétrie musculaire de l’appareil oculomoteur – d’habitude, lors de fixer la tête en position normale, le patient a une vision double de l’image (diplopie). L’utilisation d’outils d’ophtalmologie biophysique – la correction précise sphèroprismatique (SP) permet de neutraliser ces maladies.

2.2. Nystagmus

Il existe ceratines raisons de nystagmus. Nous considérons  soi-disant nystagmus informationnel. Son particularité est qu’il disparaît lors du passage sur la vision d’un oeil(vision monoculaire). Par conséquent, dans ce cas on peut parler de l’incompatibilité de l’information des deux yeux (conflit informationnel). Dans  nombreux cas l’utilisation de la correction SP, permet d’éliminer cette maladie. Lors de cela on voit l’augmentation de l’acuité visuelle et la perception stéréoscopique apparaît.

 Nous proposons la méthode plus physiologique de la correction SP de presbytie, qui, comme la pratique  l’a montré, n’a pas besoin d’une période d’accoutumance, et réduit le taux de progression du processus. Les références à ce que l’accommodation avec l’âge affaiblit ne sont pas vraies: l’appareil musculaire de l’accommodation continue à travailler jusqu’à l’âge de vieillesse, mais le résultat de ce travail n’est pas visible dans le cadre de compactage du cristallin. Par conséquent, à l’aide des lunettes on doit effectuer proportionnellement le déchargement de l’accommodation et de convergence. Plus en détail ce sujet est abordé dans le livre: Utekhine Y.A., «Dépassement de la presbytie», M., 2009, ainsi que dans les Écrits Nationals de la conférence «Aspects gérontologiques de l’ophtalmologie», Samara,2002

2.3. Hypovision

Nous avons développé le système de recherche active de sites des rtines survies de chaque œil, leurs élaboration fonctionnelle et la mutuelle «liaison» à l’aide des lunettes SP. Dans de nombreux cas, le diagnostic «hypovision» est supprimé.

2.4. Ptosis

Lors de ptosis la paupière d’un œil est abaissée et couvre la zone de la pupille, en coupant son travail. Bien sûr que la personne malade n’a pas de vue volumineuse et ne peut pas conduire la voiture. De nombreuses spécialités sont inaccessibles pour lui. Pour s’assurer que le ptosis est purement fonctionnel – il suffit de désactiver un bon œil de la vision. Lors de cela le ptose disparaît.

Dans la plupart des cas le ptosis fonctionnel est corrigée à l’aide des outils de correction de SP.

2.5. Hypermétropie sénile, la presbytie

La méthode traditionnelle pour la correction de cette maladie consiste à l’inscription à proximité de lunettes aux lentilles convergentes pour le travail. Lors du cela la dépendance fonctionnelle entre comme l’accommodation et la convergence se compromise, ce qui affecte la qualité de la portabilité de la correction et nécessite l’utilisation de soi-disant période de l’accoutumance. Nos observations ont montré qu’une telle correction contribue à la progression rapide de la presbytie.

 Observation intéressante. Comment peut-on expliquer la correspondance partielle selon le temps de l’apparition de la presbytie, d’inscription de correction par les lunettes classiques, et l’apparition de crises de glaucome? En effet, les lentilles empechent la relation naturelle de l’accommodation et convergence, ce qui perturbe leur interaction.

2.6. La lutte contre le syndrome visuel de l’ordinateur

Pour ce but, nous avons créé des SP lunettes spéciales qui sont émises compte tenu des défauts optiques des yeux de l’opérateur, de la taille de l’écran et permettent d’effectuer le travail avec moins de fatigue. Ces lunettes ont reçu une large diffusion ces dernières années. Les lunettes SP similaires sont offertes aussi pour faciliter le travail avec les tablettes et les portables.

2.7. La régulation fonctionnelle de la réfraction

Ce domaine perspectif de la recherche permet de réduire la valeur de la réfraction à l’aide des appareils opto-mécaniques et des exercices (Utekhine Y.A.  «Dépassement de la myopie. L’expérience personnelle», M., 2011, p. 232 – 236).

2.8. Complément efficace de la chirurgie

Un certain nombre d’opérations chirurgicales effectuées sur un organe visuel, sur le visage de squelette, dans le cerveau, perturbe l’interaction des yeux droite et gauche, ce qui réduit l’efficacité du traitement et conduit souvent aux complications.

Pour obtenir le meilleur résultat d’une opération, il est nécessaire d’effectuer le check-up du patient selon la disposition commune des lignes visuelles des yeux, et, selon les indications, inscrire la correction des SP lunettes.

2.9. SP moyens de neutralisation de la myopie de l’espace sans repères

 (champ vide) chez les aviateurs

Pendant le vol, le pilote est obligé le long temps de tamiser les appareils se trouvant en face de lui. Lors de cela se passe le spasme de l’accommodation, égal à une dioptrie. C’est pourquoi, lors de passage du regard au loin, l’acuité visuelle s’avère diminuée pendant quelques minutes, et la période de réadaptation ne peut pas se produire instantanément. Rappelons qu’à cette époque, l’acuité visuelle du pilote correspond à l’acuité de la personne ayant la myopie égale à une dioptrie. Un tel état de vue, si on tient compte des vitesses modernes, est dangereux. En outre, il est connu que  l’accommodation de longtemps conduit à l’apparition de la myopie – et pour le pilote c’est la perte tragique du travail.

Pour lutter contre ce phénomène, nous proposons de considérer le tableau de bord, en s’appuyant sur le système SP spécial situé dans la partie inférieure du champ de vue, ce qui garantit le statut de vue indiqué à l’infini. Lors de passage du regard au loin, l’acuité visuelle du pilote sera toujours parfaite. On peut fournir aux professionnels de l’ergonomie visuelle la conception confortable de construction mécanique pour des raisons pratiques. 

2.10. Les SP outils pour le travail avec des écrans des stations radars

La spécificité du travail de l’opérateur de la station radar consiste à nécessité d’activation du mécanisme de l’analyseur visuel:d’accommodation, de convergence et de diminution de diamètre des pupilles des yeux

Nous proposons d’appliquer le SP système (sous la forme de lunettes), qui permettent d’effectuer le travail de l’opérateur sans charges. La méthode a été testé avec succès dans la vie réelle.

2.11. Les SP systèmes pour les astronautes

Les astronautes sont obligés de long temps suivre les indications de nombreux appareils. Cela active l’accommodation, la convergence des axes visuels et la diminution de diamètre de la pupille, réduisant le flux d’énergie lumineuse, atteignant jusqu’à la rétine. Si on fournit l’astronaute de SP systèmes, la surveillance des appareils sera effectuée sans charges visuelles. Cela permettra de réduire la fatigue générale de l’astronaute, d’améliorer son état de santé, et d’augmenter la qualité du travail. De plus, on aura une réelle économie d’énergie.

2.12. Les SP système pour les artistes-paysagistes

Dans ce cas, l’artiste a besoin de RGBE spécial. La zone optique supérieure doit assurer la vision de loin et la partie inférieure, sphèroprismatique, est faite de telle sorte, que permet d’examiner le plan de vision du tableau futur sans inclusion de l’accommodation et de convergence. Bien sûr, les deux zones optiques doivent tenir compte de l’amétropie de l’œil d’artiste. Les caractéristiques optiques de la zone  inférieure des lunettes dépendent de la distance réelle jusqu’au chevalet – qu’il est plus proche, plus est la valeur de caractéristiques  sphèroprismatiques.

2.13. Lunettes ergonomiques

Les lunettes de correction de vue sont fabriqués de telle facon, pour que les centres optiques des lentilles seraient contre la pupille des yeux de l’homme. Et dans la vie quotidienne la personne utilise la zone inférieure des lunettes. En conséquence, il a l’inclusion de prisme auxiliere, ce qui réduit l’acuité visuelle. En outre, si on dispose l’hétérométropie (force différente des lentilles droite et gauche)le prisme marche plus  entre les axes visuels des yeux, ce qui provoque la diplopie (vision double de l’image).

Nous proposons de fabriquer des lunettes avec le déplacement des centres optiques vers le bas, des deux lentilles en général, sur 12,5 mm. Cette valeur peut être différente en fonction de la croissance de l’observateur et de la distance jusqu’à l’objet examiné. L’inclinaison de la lentille doit être différent de celui des documents techniques –  beaucoup plus grand. Les données de calcul de ces grandeurs dans des conditions réelles de vie sont donnés dans le livre (Utekhine Y.A., «Dépassement de la myopie,  l’expérience personnelle», M., 2011, p. 133).

2.14. Amélioration des propriétés des lunettes aux lentilles progressifs.

Dans ces lentilles  la force optique se transforme progressivement de haut en bas, en jouant le rôle de l’accommodation lors de la presbytie. On estiment que les lentilles progressifs sont une réussite remarquable moderne, de l’optométrie et de la technologie.

Cependant, les lentilles progressifs tout à fait ne tiennent pas compte de la convergence, c’est-à dire, absorbent la relation naturelle entre ces fonctions. Rappelons que le mécanisme musculaire de l’accommodation pratiquement ne vieillit pas ( seulement la substance du cristallin «vieillit»). Donc cela serait plus juste d’agir  optiquement non seulement sur le mécanisme de l’accommodation, mais (proportionnellement) sur la convergence. Cela veut dire, d’appliquer l’optique SP.  Les calculs correspondant de l’optique sont déjà faits (Utekhine Y.A., «Dépassement de la myopie, l’expérience personnelle», M., 2011, p. 152). Les modifications similaires techniques doivent s’appliquer aux soi-disant lentilles de bureau.